Adhérer  Nous écrire  Contacts  Mentions légales
 N 

 

24 août 2017 Journée des acteurs du numérique éducatif dans les territoires - Ludovia Université d'été Ariège Pyrénées

Programme

 

28 et 29 août 2017 Université d'été du CNESCO - CESE Paris Programme

 

13 et 14 septembre 2017

Rencontres nationales Agir ensemble contre l'illetrisme - ANLCI- Lyon Programme

 

29 septembre 2017

CA du RFVE - Paris

 

12 octobre 2017 Groupe de travail Petite Enfance RFVE

9h30 - Hôtel de Ville de Paris

 

15 au 17 novembre 2017 Congrès de l'ANDEV - Le Havre Programme

 

15 au 17 novembre 2017

4èmes Assises de l'Education -  Saint-Etienne-du-Rouvray Programme

 

 

 

 

 

 

 

 

 N 
 N

Décret rythmes scolaires : un anachronisme qui ne démobilisera pas les villes éducatrices  Communiqué de presse

 

Le RFVE invite le nouveau ministre de l’Education à aller plus loin pour

améliorer les rythmes éducatifs et la réussite de tous les enfants  Communiqué de presse

 

Le 7 mai, faire barrage à l'extrême-droite

 Communiqué de presse

 

La réforme des rythmes scolaires: un révélateur des inégalités présentes sur le marché du travail ?

 Rapport de l'IPP (Avril 2017)

 

Favoriser la rénovation du patrimoine scolaire des quartiers populaires pour créer une école moderne et attractive

Olivier KLEIN, maire de Clichy-sous-Bois a rendu son rapport à Najat Vallaud-Belkacem, Hélène Geoffroy et Patrick Kanner.

 Rapport d'Olivier Klein (Mars 2017)

 

33 propositions pour faire évoluer le métier d'ATSEM

Présenté par la ministre de la Fonction Publique Annick Girardin, le Rapport du Conseil Supérieur de la Fonction Publique Territoriale sur le métier d'ATSEM et les 33 propositions pour faire évoluer ce métier est à télécharger à ce lien :

 Rapport ATSEM

 

﷯ Le RFVE reçu par la ministre de l'Éducation nationale

 

﷯ ﷯ Vote du CSE, rapport sénatorial : prenons le temps pour les rythmes ! Le Réseau Français des Villes Éducatrices invite le Ministre de l’Education nationale à prendre le temps pour les rythmes éducatifs. Le vote négatif du conseil supérieur de l’éducation montre que pour beaucoup d’acteurs, la semaine à cinq matinées et avec des activités périscolaires de qualité commence à s’ancrer dans les pratiques. Un retour précipité et désordonné à la semaine de 4 jours, dont les nombreuses limites étaient largement pointées en 2011, serait une régression considérable pour les enfants. Le rapport du groupe sénatorial présidé par Jean-Claude Carle pointe le risque suivant : « Faire et défaire, en finir avec l'instabilité ». Il s’agit d’une autre formulation de la nécessité d’en finir avec le « stop-and-go » dénoncé par Jean-Michel Blanquer lui-même. Lors de son audition par le groupe de travail sénatorial, le RFVE avait rappelé la nécessité de prendre le temps d’évaluer pour mieux adapter les rythmes à chaque âge de l’enfant et à chaque situation locale. C’est grâce à la généralisation des PEDT que cette adaptation peut continuer de s’améliorer. Revenir sur ces progrès, c’est prioriser le temps des adultes sur celui des enfants. Le fonds d’aide aux activités périscolaires est un investissement sur l’avenir de la nation. Faire des économies sur celui-ci, c’est priver à terme d’activités éducatives les centaines de milliers d’enfants qui n’y avaient pas accès avant la semaine à 4,5 jours.
WWW.anlci-elearning.com