Villes éducatrices
 Adhérer  Nous écrire  Contacts  Mentions légales
 N 
 N 
 N

Décret rythmes scolaires : un anachronisme qui ne démobilisera pas les villes éducatrices Communiqué de presse

 

Le RFVE invite le nouveau ministre de l’Education à aller plus loin pour

améliorer les rythmes éducatifs et la réussite de tous les enfants Communiqué de presse

 

Le 7 mai, faire barrage à l'extrême-droite

 Communiqué de presse

 

La réforme des rythmes scolaires: un révélateur des inégalités présentes sur le marché du travail ?

 Rapport de l'IPP (Avril 2017)

 

Favoriser la rénovation du patrimoine scolaire des quartiers populaires pour créer une école moderne et attractive

Olivier KLEIN, maire de Clichy-sous-Bois a rendu son rapport à Najat Vallaud-Belkacem, Hélène Geoffroy et Patrick Kanner.

 Rapport d'Olivier Klein (Mars 2017)

 

33 propositions pour faire évoluer le métier d'ATSEM

Présenté par la ministre de la Fonction Publique Annick Girardin, le Rapport du Conseil Supérieur de la Fonction Publique Territoriale sur le métier d'ATSEM et les 33 propositions pour faire évoluer ce métier est à télécharger à ce lien :

 Rapport ATSEM

 

﷯ Le RFVE reçu par la ministre de l'Éducation nationale

 

﷯ ﷯ NON À L’ÉCOLE DE LA GARDERIE, OUI À UNE POLITIQUE ÉDUCATIVE TERRITORIALE ! Nous y sommes. Cette année, la rentrée va être bouleversée par le décret du 28 juin dernier qui va accentuer les différences de rythmes scolaires sur notre territoire. Nous ne sommes pas pour moins d’autonomie dans les territoires, bien au contraire, mais il nous semble que la précipitation consistant à laisser les communes choisir les rythmes scolaires pour les enfants risque d’accentuer les inégalités territoriales. Ce décret a relancé des tensions sur les territoires ayant fait le choix de rester à 4,5 jours alors que l’apaisement était revenu après une mise en place certes rapide de la loi de Refondation de l’Ecole. Les parents et enseignants ne comprenant parfois pas le choix de rester sur ces rythmes à 9 demies-journées alors même qu’un travail de médiation et de co- construction a été élaboré durant ces dernières années notamment grâce aux PEDT. C’est là une de nos préoccupations principales. Que vont devenir ces PEDT ? Nous avons créé un réseau de partenaires sur les territoires grâce à ces outils, permettant une réelle communication entre l’éducation nationale, les communes et l’ensemble des acteurs de l’éducation. Il n’est pas question que les rythmes scolaires viennent bloquer les dynamiques mises en place sur le terrain. Autre sujet de préoccupation, les disparités spatiales et sociales d’un tel décret. Nous sommes conscients que certaines villes revenues précipitamment à 4 jours l’ont fait par difficulté à recruter des animateurs périscolaires ou que le tissu associatif dans les petites communes n’est pas forcement aussi développé que dans une grande agglomération. Toutefois, nous rappelons ici que le choix est avant tout politique. Il deviendrait réellement financier si l’Etat décidait de suspendre le fonds de pérennisation. Il est certain que sans cette aide, une part non négligeable des communes reléguera le périscolaire au statut de garderie, ce que nous dénonçons. Dans un contexte où le Gouvernement demande 13 milliards d’économies aux collectivités locales, la question est de savoir si l’Education sera sauvegardée. Nous resterons attentifs à cela !

 

29 septembre 2017

CA du RFVE - Paris

 

12 octobre 2017Groupe de travail Petite Enfance RFVE

9h30 - Hôtel de Ville de Paris

 

15 au 17 novembre 2017Congrès de l'ANDEV - Le HavreProgramme

 

15 au 17 novembre 2017

4èmes Assises de l'Education -  Saint-Etienne-du-RouvrayProgramme

 

13 et 14 décembre 2017

Rencontres Nationales des Villes Educatrices - Lille (programme à venir)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

WWW.anlci-elearning.com